Communiqués de presse

26.05.2010 Médecines complémentaires: où en sommes nous une année après la votation du 17 mai 2009
mai 26th, 2010
Lausanne, le 26 mai 2010 Suite à la votation du 17 mai 2009, le comité vaudois a rapidement constaté que le travail de mise en œuvre de l’article constitutionnel nécessitait la présence d’une structure intermédiaire entre les soignants, les patients, le public, les médias et le monde politique (au sens large: électorat, parlements, gouvernements). Au niveau suisse, le même constat s’est imposé. Tout naturellement, les comités de campagne respectifs se sont donc transformés en associations permanentes (Dakomed et RoMédCo) vouées à cette mise en œuvre, en quelque sorte des ligues de santé, chacun s’occupant de l’échelon de sa compétence, l’ensemble du pays ou la seule Suisse romande; RoMédCo en tant que telle fait partie de Dakomed et les parlementaires fédéraux Jean-François Steiert (CN, FR) et Luc Recordon (CE, VD) sont membres du comité de l’une et de l’autre association.
  • Dès l’automne 2009 ont été noués des contacts avec les conseillers d’Etat Anne-Catherine Lyon et Pierre-Yves Maillard, avec le recteur de l’Université de Lausanne (Dominique Arlettaz), le Directeur général du CHUV (Pierre-François Leyvraz), le Directeur de l’enseignement supérieur (Michel Rochat) et une délégation de ce qui était encore le comité vaudois «oui aux médecines complémentaires». La réunion s’est déroulée dans un climat constructif.
  • À fin novembre, le comité vaudois a reçu une lettre des conseillers d’Etats Pierre-Yves Maillard et Anne-Catherine Lyon disant «qu’il apparaît indispensable que la recherche et l’enseignement dans le domaine des médecines complémentaires soient abordés au même titre que d’autres spécialités médicales. (…) Il est par conséquent indispensable que les futurs médecins disposent des connaissances suffisantes pour évaluer précisément la pertinence des diverses médecines complémentaires.» En ce qui concerne les démarches effectives, la lettre mentionne: «Nous soutenons les démarches déjà entreprises par le CHUV et l’Université, par sa Faculté de Biologie et de Médecine, afin d’assurer des enseignements dans le cadre des modules de formation pré-graduée. D’autres modules facultatifs s’ajouteront à l’offre dès l’an prochain. Par ailleurs, la Direction du CHUV va mettre sur pied des enseignements destinés aux médecins internistes post-gradués, qui leur permettront d’approfondir leur connaissance et leur maîtrise des médecines complémentaires». Un premier cours obligatoire a été donné en mars aux étudiants en médecine. La formation postgraduée est en préparation avancée.
  • Sur le plan suisse, on sait que non seulement la formation médicale, mais celle des autres thérapeutes est en train de se voir mettre sur pied par l’OFFT.
  • Nous avons aussi été informés que la commission interfacultaire médicale suisse (CIMS) va s’occuper de clarifier l’enseignement sur les médecines complémentaires (texte original: Après la votation fédérale, il y a eu du mouvement dans les Conseils. Des connaissances des méthodes de médecines complémentaires doivent être intégrées à la formation et à la formation postgraduée. Les représentants des facultés s’accordent sur le fait qu’il devra s’agir de «connaissances sur» et non de «formation en». Rien n’est encore précisé dans le catalogue des objectifs didactiques: source Primary Care avril 2010).
  • D’autre part, le dossier de l’assurance-maladie est poussé par Dakomed, dont une délégation a été reçue à cet effet par le conseiller fédéral Burkhalter.
  • Enfin, RoMédCo va s’attacher désormais à promouvoir une meilleure connaissance de la médecine intégrative dans le public et auprès des professionnels, en particulier en organisant des conférences et en levant des fonds pour la recherche scientifique dans ce domaine.
Pour de plus ample informations veuillez contacter Luc Recordon au 021 345 36 40 ou Alexander Harbaugh au 079 335 30 30 Liens:
  • www.dakomed.ch (Fédération suisse de la médecine complémentaire)
Documents annexes (pdf): Photos conférence de presse: [gallery]